Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 22:00

 

 

Alors maintenant que mon retour est annoncé et que la nouvelle a eu le temps de faire le tour de la planète sportive, je me permets maintenant de dévoiler comment s'articulera le dit retour. Car je l'annonce tout de suite, il ne va pas se faire en finesse, il va y avoir de la mandibule éclatée sur les murs. En effet, à peine revenu de vacances, des cases étaient cochés sur mon calendrier. (On ne fait pas devenir herbivore un carnassier, gnark gnark !) 

 

big_8983-chien-dents.jpg

Car dès que j'ai su que la guérison était en bonne voie et que mes anneaux seraient retirés mi-août, j'avais déjà le nez dans le calendrier des courses hors stade, pour mettre à profit l'arrêt prématuré de ma saison afin d'effectuer, ce qui me trottait dans la tête depuis quelques saisons, à savoir un marathon dans de bonnes conditions de fraicheur physique et de préparation, ce qui n'est jamais facile avec une saison de tri à mener en même temps.

 

Donc après mes 6 semaines d'arrêt, je m'attelais à trouver le lieu qui m'acceuillerait pour une performance ultime. Je devais trouver un marathon suffisament éloigné dans le calendrier pour : -1 Me laisser le temps de revenir à un niveau de forme correct. -2 Me laisser le temps de faire une prépa càp suffisante pour la distance et le temps visé.

 

C'est donc après une brève analyse circonstanciée, un tableau avec les pours et les contres, un pouf pouf et une courte paille que je devrai me retrouver dans les superbes rues de la Rochelle fin novembre.

 

pipi.jpg

 

Sous réserve que je ne bosse pas le dit week end. Le cas échéant, resterait Orléans, mais 2 semaines plus tôt alors bof. 

 

La décision prise, je dégrossissais ma préparation et pour préparer cette compétition, quoi de mieux qu'un semi ? "Banco !", allons-y gaiement avec le 25 octobre le semi de Bois Guillaume. J'ai même prévu un 10 km pour préparer le semi, toujours sous réserve que je ne bosse pas le WE. Bref, vous l'avez compris, je ne tergiverse pas avec la performance, je donne du volume à ma vie, tac tac, ça se passe comme ça.

 

Et en même temps que je reprenais sérieusement là càp, j'accompagnais évidemment ça avec un peu de nata.

Moi, tranquillou dans l'eau, accoudé au bord en train de comparer nos pecs avec Ptit lapin.

 

"Ah, au fait Boubou, je te réserve une place pour les interclubs."

"C'est une question ?"

"400 4nages".

"Donc ce n'est pas une question..."

 

Mais avec un retour sensitif et technique que je trouvais vraiment rapide par rapport à mes précédentes expériences, je ne m'inquiétais guère sur ce qui allait suivre, assez sûr de moi. Bon, puis en fait après y'a eu les séries. Je me suis pris une vraie claque par tout le monde, même le petit gamin tout moche qu'à pas de qualités, impossible de suivre quiconque plus de 50m. La baffe.

 

 10_17351247.jpg 

 

Alors y'en a que ça abat où que ça démoralise, moi ça m'a direct remobilisé et remotivé pour aller nager le plus souvent possible, bien plus que ce que j'aurais pu croire. Là je suis chaud, 45 jours avant les inters, y'a du taf devant moi et ça me plait. 5'30"71 à battre.

 

Bref, si tout se passe bien va y avoir du C.R à rédiger...  

 

A+

Partager cet article

commentaires

chantrouille 18/09/2011



On remet en jeu un velo de chrono ?? moins de 5'05 ;)



Boubou 19/09/2011



C'est vrai que toi maintenant avec ton nouveau taf, tu peux facilement prendre le risque de perdre ton argent.   (o;



L'auteur.

Né à l'âge de 2 ans en 1912. Boubou eu 5 ans en 1937, et très vite il comprit que sa destinée était de dominer le monde et de manger des Tuc. Dès lors, avec force et abnégation il s'astreignit à un travail de tous les jours afin de mettre en place son vil et sournois stratagème. Hélas, il mourra avant que la mission de sa vie ne s'accomplisse, puisque c'est dans un incendie en sauvant 7 personnes d'un immeuble en flamme qu'il rendra l'âme. C'est con.

 

Présentation du receuil de textes

 

"Le triathlon est un sport où à la fin il arrive toujours un truc à Boubou". C'est ainsi que fut défini le triathlon par les infirmières de la clinique du Cèdre. En effet, fort d'une physiologie, d'une génétique et d'une volonté hors du commun, Boubou à cette particularité de ne jamais pouvoir donner la pleine mesure de son talent.

Pour autant, d'inénarrables aventures vous attendent, de la violence, du sexe, du sang, de la gloire, de l'érotisme, de l'humour, du suspens, du stupre, des cours de médecine et bien sûr des performances fantasmagoriques (ainsi que des fautes d'orthographes).

 

Alors évidemment, il ne s'agira pas non plus de vous écraser en vous racontant ma destinée, le contraste avec vos mornes vies vous ferait paraître bien miséreux, non, son but est juste de vous en donner un petit aperçu qui soit suffisament parlant pour que vous puissiez à la fois vivre ma vie par procuration et que vous vous rendiez également compte que le gars qui est derrière ce blog n'est pas le premier venu... mais plutôt le premier arrivé.

Partenaires 2012 :

Eprex, mon partenaire sanguin : 

 eprex

 

 

 

 

 

 

 

Pour une deuxième vie après votre course : 

 

 logo-FDR

 

Pour un saison tranquille :

 

 logo

 

Cpam, notre meilleur investissement, c'est Boubou :

 

 cpam

Le spécialiste du sanibroyeur pour avant et après la course :

 

sanibroyeur

 

Registre Des Catégories